Metz – Montpellier

Au secours, le Mhsc ne répond plus à tous les étages, de la présidence au magasinier.

Comment peut-on être mené 2 à 0 au bout de vingt minutes qui plus est sur deux buts largement évitables : absent au marquage sur le premier à la 14 ème et une boulette du gardien cinq minutes plus tard et le tout par notre joueur bête noir, Diabaté.

Est-ce vraiment dû à la saillie présidentielle du début semaine ? Pour l’instant, je n’ai pas la réponse mais j’ai comme la vague impression qu’au club personne ne l’à, et c’est bien dommage. Alors espérons que tout ce petit monde se ressaisisse au plus vite sinon l’an prochain le Mhsc jouera le vendredi soir.

Et montpellier revient de loin……

 

Tout partait mal : la semaine médiatique agitée dus aux mots du président (à tort ????), le but casquette des dijonnais dés la 28 ème minute, le raté monumental de Séssegnon sur un caviar de Sanson et la mi-temps intervenait, au bon moment pour Montpellier.

Mais la deuxième période partait sur les mêmes bases dijonnaises et les montpelliérains n’y arrivent toujours et finissent logiquement par se décourager, jusqu’à attendre la 87 ème minute et une splendide transversale de Deplagne qui trouve Roussillon, un crochet et une frappe enroulée superbe pour trouver la lucarne opposée de Reynet.

Et voilà comment les montpelliérains reviennent de loin pour éteindre l’incendie médiatico-présidentielle au moins pour une semaine. Rendez-vous la semaine prochaine, à Metz où les pailladins se doivent de gagner ne serait-ce pour ouvrir leur compteur victoire à l’extérieur.

Montpellier 1 – 1 Dijon.