Montpellier Saint Etienne: Renversant ou logique ?

Après un déplacement compliqué pour les verts, à Manchester, où ils ont subi la « loi » Zlatan, les voila encore en déplacement du côté de Montpellier qui, eux, surfaient sur leur premier succès à l’extérieur (Nancy – Mhsc).

Et, comme d’habitude Montpellier n’attaque pas ses matchs en première mi-temps, ce qui profite à L’Asse et dès la 12ème minute sur un coup franc à plus de cinquante mètre, le ballon arrive dans la surface et Monnet Paquet d’un subtil lob ouvre la marque.

En seconde période,

ce n’est pas du tout le même Montpellier qui revient et fort logiquement, ils égalisent sur une très belle combinaison de Boudebouz qui passe à droite pour Mbenza qui centre en retrait sans contrôle pour Lasne qui, sans contrôle, reprend de volée dans la lucarne de Ruffier. (Lasne 50ème).

Montpellier continue de pousser et encore une belle combinaison cote droit pour un centre de Boudebouz qui passe à un crampon de Mounié qui ne peut le pousser dans le but (la faute sans doute à Théophile Catherine qui touche légèrement le ballon). Sur le corner, tirer à deux Boudebouz- Sessegnon, centre de ce dernier pour Skiri qui d’un retourné décisif expédie le ballon à Mounié seul à 6 mètres (69ème). Les pailladins continuent de pousser et rate deux face à face avec Ruffier, la faute à deux énormes retours de Malcuit pour sauver la maison verte.

Renversant oui car on a vu un Montpellier tristounet en première période et logique car les verts fatigués par le match de Jeudi à Manchester n’ont tenus qu’une mi-temps, l’Asse étant trop brouillonne en seconde période, pour espérer ramener quelque chose de ce déplacement. A l’issue de ce match, Montpellier se donne de l’air et remonte à la 11ème place avec 32 pts.

Vendredi à Nice, il faudra vraiment démarrer le match en première période.

#asnlmhsc

Asnl – Mhsc

Allions-nous passer pour des quiches en Lorraine ?

(Quand on sait que l’on a pas encore gagné un match à l’extérieur !)

Eh bien non, de match il n’y en a pas eu car les montpelliérains eurent la bonne idée de marquer très tôt grâce à un très bon décalage de Dolly pour Roussillon coté gauche qui centre pour Mbenza, totalement seul à 10 mètres et qui pousse le ballon dans le but (10ème). 1 – 0 pour le Mhsc.

Dix minutes plus tard, nouveau beau mouvement plein axe de Mounié qui décale Boudebouz côté droit, qui prend de vitesse son défenseur et centre pour retrouver Mounié qui catapulte le ballon dans le but ( 20ème). 2 à 0.

Cependant, Montpellier baisse le pied et les lorrains en profitent pour sortir de leur torpeur, et se montrer dangereux mais, par maladresse ne réussissent pas à réduire la marque. Incontestablement, les pailladins ont maîtrisé cette première période.

En seconde période,

c’est bis repetita. La maîtrise est encore montpelliéraine et, c’est tout naturellement que Mbenza aggrave le score bien servi, côté droit, par un Boudebouz de grande classe ce soir. Mbenza qui expédie un missile sous la barre du portier Nancéen (60ème). 3 à 0 pour le Mhsc.

Plus rien ne sera marqué et les montpelliérains vont s’imposer pour la première fois à l’extérieur et ne passeront pas pour des quiches en Lorraine.

Asnl 0 – 3 Mhsc

Nancy

A. Robic (30) 
T. Badila (39) 
Y. Ait Bennasser (75) 

Asnl
Asnl
0 – 3
mhsc
mhsc
Montpellier HSC

 I. Mbenza (10)
 S. Mounié (19)
 I. Mbenza (60)
 N. Mukiele (56)
 L. Pokorný (70)

as monaco

Mhsc – As Monaco

Y-a-t-il eu miracle ce soir à la Mosson ?

Eh bien, non ce n’est pas pour cette fois-ci l’AS Monaco a fini par s’imposer, comme chaque année depuis plus de 20 ans, mais ce fut moins facile qu’à l’accoutumée.
Ce soir le Mhsc s’est bien battu mais a une nouvelle fois sombré à cause de son gardien fautif (et c’est rien de le dire) sur le 1er but dû à une sortie hasardeuse, 1 à 0 (Glik 16ème). Cinq minutes plus tard, perte de balle dans le camp pailladin et cela se transforme en 1 contre 1, cette fois-ci Jourdren ne peut rien, 2 à 0 (Mbappe 21ème).

Et juste avant la pause, il s’en faut de peu pour que le même Mbappe triple la mise (45+1).

En seconde période L’AS MONACO plus fort,

bien que les montpelliérains reviennent plus costauds que jamais. C’est fort logiquement qu’ils réduisent le score par l’inusable Hilton venant couper la trajectoire du ballon au premier poteau (47ème).

Ensuite plus rien ne sera marqué et les pailladins continuent de pousser avec leurs moyens. Et faute d’arriver à égaliser, ils auront au moins éviter de prendre le 3ème but monégasque.

Score final : Mhsc 1 AS Monaco 2.